«

»

jan 06

«Si on touche à mes soeurs, c’est à moi que l’on touche»

Le samedi 7 novembre DSC_1297dernier, à l’occasion du Salon du Livre de Rimouski, l’agence de presse CIA Mistral a eu la chance d’avoir une entrevue avec Natasha Kanapé-Fontaine, la marraine d’honneur de la 9e édition du concours d’écriture  »Écorce Fabuleuse » organisé le CLAC (carrefour de la littérature des arts et de la culture). Mme Natasha est poète, peintre, slameuse et comédienne en plus d’être militante en droits autochtones et en environnement. Elle vient de la réserve innue de Pessamit et est donc autochtone. La jeune femme de 24 ans nous a expliqué son choix pour le slam, pourquoi elle a accepté d’être la marraine d’honneur du concours et nous a partager les valeurs qu’elle prône et les moyens qu’elle prend pour militer pour l’environnement et les droits autochtones. Natasha nous a aussi parlé de ses deux livres intitulés respectivement  »N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures » et  »Manifeste Assi ». Sa première parution lui a valu le prix de la société des écrivains francophones d’Amérique. Son deuxième recueil de poèmes a été finaliste au prix Émile-Nelligan. Le moment intense de l’entrevue est lorsqu’est venu le temps de parler de la situation des femmes autochtones à Val-D’Or. Natasha a dit et nous l’a citons ;  » Si on touche à mes sœurs, on me touche à moi. » Tous ceux qui entendirent sa réponse furent parcourus de frissons. Ces projets actuels sont notamment un 3e livre, puis un 4e en collaboration avec un autre auteur à propos du racisme en autochtones et non—autochtones ainsi qu’une pièce de théâtre sur la relation entre des autochtones et des québécois qui deviennent colocataires qui sera présentée en février au théâtre Denise-Pelletier à Montréal. Ce fut une entrevue très enrichissante et qui nous a fait découvrir une artiste pleine de talents de chez-nous.