Alex Cromer-Émond de retour au Mistral avec la Coupe Vanier!

Cromer

En cette magnifique journée, vendredi le 3 avril 2015, nous avons eu la chance de faire une entrevue avec Alex Cromer-Émond, joueur de football des Carabins de Montréal. Il est venu faire une présentation, expliquer le succès des Carabins cette année et tous les efforts qu’il faut faire pour y arriver. Avant de faire partie des Carabins, Alex a fait six ans d’études à l’école des Cheminots à Price et cinq ans au secondaire au Mistral dans le programme de football devenu, l’année dernière, les Monarks. Alex a voulu laisser un message pour les élèves du Mistral : dans la vie ce n’est pas le talent qui fait gagner des championnats, c’est le travail, la persévérance et détermination, si vous avez ces trois choses là, il n’y a pas grand-chose qui puisse vous arrêter…

 

La comédie musicale: royalement spectaculaire!

comédieDans la semaine du 6 avril, on présentait une comédie musicale à l’École du Mistral. Le roi Lion a été mis en scène par l’enseignante de français et de théâtre, madame Louise Boulianne. Les élèves de 4e et 5e secondaires ainsi que l’harmonie, sous la direction de mesdames Noëlline Banville et Josée Plante, ont participé à ce fabuleux spectacle. Ils ont donné cinq représentations, et ce, autant devant des écoliers du primaire qu’un public adulte. Malgré les nombreux sacrifices, les jeunes ont tellement appris de cette comédie, comme la détermination, l’entraide, la patience et surtout le plaisir de réussir. Plusieurs nous ont même dit qu’ils ont dû mettre la gêne de côté. Bien entendu, coordonner 150 musiciens, quelque trente comédiens en plus de l’éclairage et du fonctionnement d’appareils techniques, dont 14 micros sans fil, fut un lourd défi que Madame Boulianne, malgré quelques problèmes, a su relever avec brio. Au sortir de la salle, les spectateurs n’avaient que deux mots à la bouche formidable et époustouflant!

 

Au Mistral, Robert Piché dévoile son histoire dans toute sa profondeur!

DSC_0914Ce jeudi, 5 novembre, les jeunes de l’école du Mistral ont eu l’immense honneur d’accueillir Robert Piché dans leur école. Le commandant Piché a raconté son geste héroïque sans omettre aucun détail. Une fois la conférence terminée, les jeunes désirant un autographe se sont rendus à l’avant de l’auditorium pour rencontrer de près ce héros et ainsi avoir sa signature. Juste avant cette conférence, l’équipe de CIA Mistral a eu la chance inouïe d’avoir une entrevue unique avec monsieur Piché. Même si cette entrevue n’a duré qu’environ 15 minutes, les paroles du commandant racontaient toute une vie. Ne se considérant pas comme un héros, il est tout de même heureux d’avoir vécu tout ceci. Le film réalisé sur son histoire raconte le vol 236 ainsi que la bande dessinée récemment sortie. Cependant, dans cette édition, on raconte quelques péripéties de son enfance. Robert Piché nous a affirmé qu’ils sont toutes véridiques. Les jeunes ont pu constater que cet homme est un héros national. Finalement, pour voir la vidéo de l’équipe CIA Mistral avec le commandant Piché, elle sera bientôt disponible sur la chaine de CIA Mistral.

«Si on touche à mes soeurs, c’est à moi que l’on touche»

Le samedi 7 novembre DSC_1297dernier, à l’occasion du Salon du Livre de Rimouski, l’agence de presse CIA Mistral a eu la chance d’avoir une entrevue avec Natasha Kanapé-Fontaine, la marraine d’honneur de la 9e édition du concours d’écriture  »Écorce Fabuleuse » organisé le CLAC (carrefour de la littérature des arts et de la culture). Mme Natasha est poète, peintre, slameuse et comédienne en plus d’être militante en droits autochtones et en environnement. Elle vient de la réserve innue de Pessamit et est donc autochtone. La jeune femme de 24 ans nous a expliqué son choix pour le slam, pourquoi elle a accepté d’être la marraine d’honneur du concours et nous a partager les valeurs qu’elle prône et les moyens qu’elle prend pour militer pour l’environnement et les droits autochtones. Natasha nous a aussi parlé de ses deux livres intitulés respectivement  »N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures » et  »Manifeste Assi ». Sa première parution lui a valu le prix de la société des écrivains francophones d’Amérique. Son deuxième recueil de poèmes a été finaliste au prix Émile-Nelligan. Le moment intense de l’entrevue est lorsqu’est venu le temps de parler de la situation des femmes autochtones à Val-D’Or. Natasha a dit et nous l’a citons ;  » Si on touche à mes sœurs, on me touche à moi. » Tous ceux qui entendirent sa réponse furent parcourus de frissons. Ces projets actuels sont notamment un 3e livre, puis un 4e en collaboration avec un autre auteur à propos du racisme en autochtones et non—autochtones ainsi qu’une pièce de théâtre sur la relation entre des autochtones et des québécois qui deviennent colocataires qui sera présentée en février au théâtre Denise-Pelletier à Montréal. Ce fut une entrevue très enrichissante et qui nous a fait découvrir une artiste pleine de talents de chez-nous.

Jeff Bourdage fait des heureux au Mistral!

Félicitations à Benoît Plante et Jimmy Ouellet et Dimitry Beaulieu-Roy (abs) qui ont remporté une canne à pêche d’une valeur de 150$. Ce prix a été offert par Jeff Bourdage, conférencier, venu dans les classes de Claude Desrosiers et Isabelle Bérubé afin de parler du plaisir de pêcher.  Pour en savoir plus, consulter le site hooke.com.tirage

Une beauté et une journée de rêve

Dans le cadre de la semaine sur la déficience intellectuelle, les élèves du PPVA  ont eu une «journée de rêve.» Pendant cette journée, les élèves du PPVA ce sont faits dorloter en se faisant coiffer, maquiller et manucurer. Pour cette occasion l’Agence de presse CIA Mistral a fait un reportage avec la coiffeuse, l’esthéticienne et  Cindy C. Morin, la directrice de  l’association de la déficience intellectuelle. Elles ont donné leur avis sur plusieurs sujets, par exemple ce qu’elles pensaient de la semaine sur la déficience intellectuelle.

Cette journée de rêve fut une excellente activité pour les élèves du PPVA. Cet événement a été très réconfortant pour eux, ils étaient aussi émerveillés de leur nouveau look.

 

La déficience intellectuelle, une différence normale

Dans le cadre de la semaine sur la déficience intellectuelle, l’agence de presse a fait un reportage avec Madame Marthe Leclerc sur son expérience avec les enfants qu’elle a adoptés et qui vivent avec la trisomie. Elle nous a parlé de ce qu’était la déficience intellectuelle qui est une incapacité caractérisée par des limitations significatives du fonctionnement intellectuel, habiletés adaptatives pour comprendre au niveau social et pratique. De la trisomie 21 qui est une branche de plus dans le chromosome 21 donc 4 branches au lieu de 3 branches. Du pourcentage de personnes atteintes, de comment vivre avec une déficience.
Cet atelier a été important pour les élèves, pour leur démontrer qu’ils sont des humains comme nous. Il faut faire une distinction entre la déficience intellectuelle et la santé mentale, cette dernière affecte le comportement et l’affectif sans lien avec le fonctionnement intellectuelle de la personne.

Des humoristes pour financer le programme de hockey!

Le 28 novembre dernier, deux humoristes de la relève, soit Derrick Frenette et Mélanie Ghanimé, donnaient un spectacle à la salle René-Dupéré-Desjardins. La majorité de l’argent amassé servait à financer le programme de hockey de Mont-Joli, pour les joueur pee-wee AA, bantam AA et midget espoir. Un excellent spectacle nous a été offert et plusieurs personnes sont sorties de la salle très satisfaites.

Émanuelle Gagné

Le CIA au forum Ré-création

Le jeudi, 4 décembre dernier, a eu lieu le forum Ré-création au centre des congrès de Rimouski.  Notre agence de presse, CIA Mistral, a eu le plaisir d’y assister dans le but de présenter quelques capsules réalisées avec des élèves du Mistral. Les entrevues portaient sur les pratiques culturelles des jeunes. On a pu apprendre que les souhaits les plus chers pour les jeunes étaient de participer à des spectacles avec des artistes connus et d’avoir la possibilité d’interroger des personnes décédées pour leur demander conseil. «C’était une belle expérience! Je la referai encore si c’était possible, j’ai beaucoup aimé qu’on nous pose des questions pour savoir notre point de vue sur la culture. De plus, le dîner était gratuit! Ce fut une journée enrichissante.», nous disent nos jeunes journalistes.  

Des élèves du Mistral se relaient pour la vie!

Le relais pour la vie est un relais de 12 heures au profit de la Société canadienne du cancer. Les participants se relaient pour marcher autour d’une piste. Le 7 juin dernier, le relais pour la vie avait lieu au Parc Beauséjour à Rimouski. Plusieurs équipes d’élèves du Mistral y participaient. Nous les avons rencontrés pour connaître leurs motivations à participer à cette activité.